decor 2

Le sommeil est important dans le développement et la maturation neurologique des enfants. Il est important de respecter leurs phases d’éveil et de sommeil.

  • État 1 : sommeil profond
    Votre enfant est immobile, son visage est détendu, il ne présente pas de mouvement en dehors de quelques sursauts ou de quelques mouvements saccadés à intervalles réguliers. Sa durée est d’environ 20 minutes. Il est comparable à celle du sommeil profond de l’adulte. Il dort à « poings fermés ».
  • État 2 : sommeil agité
    Ce sommeil est caractérisé par l’apparition d’une série de mouvements corporels. Votre enfant grogne, devient rouge, baille. Ses yeux bougent, remuent sous les paupières fermées. Le visage est expressif avec de multiples mimiques. La respiration et la fréquence cardiaque sont plus rapides.
  • État 3 : réveil somnolent
    Votre enfant est prêt à s’éveiller davantage ou à s’endormir. Ses paupières sont lourdes. Il a du mal à capter les informations. Les réactions aux stimuli sont différées. Il est donc encore trop tôt pour lui proposer un soin à mais vous pouvez commencer à lui parler, à le toucher.
  • État 4 : réveil calme
    Votre enfant est attentif, il a les yeux grands ouverts, il regarde activement le visage qui lui sourit ou qui lui parle. Cet éveil calme est dans les premiers jours de vie limité à quelques minutes. Vous pouvez lui proposer un soin ou une tétée à l’éveil car c’est le moment le plus propice pour lui de vous montrer ses compétences et ses aptitudes à téter. Puis votre enfant se fatigue, ne peut plus fixer son attention, il faudra alors veiller à ne pas le surstimuler pour le laisser s’endormir. Au fil des jours, ces périodes calmes se prolongent et peuvent atteindre 30 minutes vers la fin du premier mois.
  • État 5 : réveil agité
    Ce sont des moments d’éveil, il est moins conscient, moins attentif. Il se referme sur lui-même. Son agitation motrice est considérable avec des mouvements énergiques des extrémités et des petits cris. Il est trop tard pour lui proposer un soin ou une tétée active.
  • État 6 : pleurs
    Ils précèdent souvent l’endormissement. L’activité motrice est intense et désordonnée. Votre enfant ne peut plus recevoir de stimulations. Il faut l’apaiser et l’aider à s’endormir.