Baby blues et prévention de la dépression post partum

decor 2

Le baby blues peut apparaitre chez la mère dans les premiers jours qui suivent l’accouchement. Il s’agit d’une réaction transitoire qui s’explique par des changements physiologiques et le manque de sommeil. Il peut durer quelques heures à quelques jours. Les symptômes se manifestent par de l’irritabilité, de l’anxiété, de la vulnérabilité, des pleurs et des sautes d’humeur. Dans la plupart des cas, les symptômes s’estompent d’eux même sans intervention extérieure. Si, après plusieurs semaines, vous vous sentez dépassée par les évènements ou que vous portez peu d’intérêt à votre enfant, n’hésitez pas à consulter un médecin

La grossesse et les suites de l’accouchement sont des périodes ou la fragilité psychologique est fréquente pour les mères. Afin de pouvoir proposer un accompagnement pertinent aux femmes présentant des symptômes dépressifs ou anxieux, les équipes de la maternité ont mis en place un dispositif de dépistage systématique. Dans ce cadre, nous vous proposerons de répondre à un auto-questionnaire pendant votre séjour à la maternité. Si ce questionnaire relève une fragilité psychologique avérée, un professionnel vous contactera afin d’organiser avec vous l’accompagnement qui conviendra.

Si vous le souhaitez, psychologue, pédopsychiatre ou psychiatre peuvent vous rendre visite dans votre chambre afin de faire un bilan de votre état émotionnel et psychique. Pour cela, il suffira d’exprimer votre besoin à la sage-femme s’occupant de vous.